Créer un site internet

Accueil


                                     

 

  La musique sous toutes ses formes, classique, jazz, rock, blues, n'est pas seulement un loisir ou un passe temps agréable. Il s'agit aussi véritablement d'un agent économique à fort impact sur la société. En effet outre son aspect ludique, la musique a aussi un impact lucratif important au niveau de l'économie d'un pays.

 

   Les grandes entreprises de production musicale, les copyright, les maisons de production discographiques, les studios d'enregistrements et les cachets des artistes sont autant des mouvements financiers. Quand la musique est alliée à l'innovation, cet impact financier est d'autant plus fort.

 

   La musique sous toutes ses formes est une batterie de styles différents. La musique a un impact d'autant plus fort sur l'économie d'un pays qu'elle peut réellement intéresser tous les publics, de par ses caractéristiques éclectiques. En effet, le choix est vaste: de la musique classique, le jazz et le blues, en passant par la house music, la musique pop, le rock, le Rap ou le R&B, pour arriver aux musiques électroniques.

 

  Tous les publics sont touchés, toutes catégories sociales confondues, tous sexes confondus et tous âges confondus. Dans la même logique, la musique ne concerne pas seulement l'artiste en personne, mais elle implique toute une série de personnes, plus ou moins proches de l'artiste mais qui ont toutes un rôle relativement important pour le succès de l'artiste: l'artiste lui-même, ses musiciens, ses compositeurs, tout son staff, les techniciens, les monteurs, les cameramen, les journalistes qui font la promotion de la publication d'un Cd par exemple ou qui publicisent un concert, son impressario, sans oublier tout le public qui représente la partie la plus importante du revenu de l'artiste, les fans, et les acheteurs des produits de l'artiste.

 

  La musique est donc composée d'agents économiques liés entre eux mais qui se partagent des rôles divers. La musique est un phénomène qui, comme les autres secteurs écnomiques, suit la modernisation, l'évolution des technologies et des techniques. Elle n'échappe pas elle non plus au fort impac de l'informatique dans la vie quotidienne. Récemment la musique s'informatise. Le groupe italien "Il Genio" s'est retrouvé propulsé au hit des meilleurs ventes ayant composé toutes leurs chansons sur Mac. Il en va de même pour le groupe "Atomic Tom" qui avec des applications pour iphone vient de créer le single "Take Me Out".

 

  L'éventail de l'exploitation de la musique est large : de la musique elle-même, aux tee-shirts à l'effigie d'artistes, en passant par les ventes aux enchères d'objets ayant appartenu aux artistes. La question qu'il convient de poser est la suivante: de quelle manière un artiste peut-il accéder au succès dans la musique, et dans quelle mesure peut-il exploiter ce succès pendant sa vie, et même à titre posthume? Dans un premier temps nous remarquerons qu'il existe différents modes de lancement d'un artiste, de par les innovations et la commercialisation de ses nouveaux titres. Puis nous verrons quelle est la situation économique d'un artiste moderne, c'est à dire dans quelle mesure il peut exploiter ses talents dans un but lucratif et comment développer le marketing autour de la promotion d'un artiste.

 

  Finalement, nous nous consacrerons à l'étude de l'exploitation économique d'un artiste après sa mort, plus précisément à la vente de ses produits post-mortem d'un côté, et nous préciserons les lois juridiques concernant la reconnaissance des droits d'auteur sur les oeuvres vendues et les droits de la famille à ce sujet. 

 

 FACEBOOK FAN

www.facebok.com/pages/musiqueinnovationdoombycom/128342357242380?fref=ts

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site